Papa passe chaque jour de sa retraite à fabriquer des lits et des jouets pour les chats sauvées

0
75
Papa passe chaque jour retraite à fabriquer lits jouets pour chats sauvées

Il s’assure que les lits sont approuvés par les chats 😻

Pour de nombreuses personnes, la retraite signifie s’asseoir et se détendre après de nombreuses années passées à bâtir une carrière.

Mais pour Jaeshin Ha, 79 ans, qui a pris sa retraite avec sa femme en 2019 après avoir dirigé une boutique de vêtements pour hommes pendant quatre décennies, les affaires sont en fait en plein essor.

Papa passe chaque jour retraite à fabriquer lits jouets pour chats sauvées

Jaeshin fabrique des lits pour les chats de sauvetage depuis trois ans, et son dévouement à son métier est devenu viral sur TikTok après que sa fille Christina Ha a publié une vidéo montrant une journée dans la vie de son père.

« [Mes parents] étaient encore en train de déterminer à quoi ressemblait cette retraite lorsque la pandémie a commencé », a déclaré Christina Ha à The Dodo. Elle et ses parents ont commencé à coudre des masques en 2020 après que Christina et son mari aient décidé de retourner vivre avec ses parents.

“C’était une période très intéressante et stressante, et nous avons continué à fabriquer des masques pendant quelques mois”, a déclaré Christina. “Après, nous nous sommes retrouvés avec beaucoup de tissu, alors nous avons commencé à réfléchir à ce que nous pouvions en faire.”

@whiskstowhiskers It makes me so happy to see how my dad spends his retirement. I hope one day, I can have days that feel like it's purposeful, but also includes mid-day naps, K-dramas, and cat time. #catdadha #dad #cats #dayinthelife ♬ Aesthetic – Tollan Kim

Christina est cofondatrice de Meow Parlor, le premier café pour chats de New York, ainsi que présidente de Meow Parlor Cats, Inc., une organisation à but non lucratif affiliée à Meow Parlor.

“Je ne me souviens pas comment nous nous sommes retrouvés sur des lits pour chats, d’autant plus que mes chats n’ont jamais utilisé les lits que nous leur avons fournis, mais nous pensions que nos chats voulaient peut-être quelque chose de différent”, a déclaré Ha. “Au cours de l’été, nous avons commencé à fabriquer des prototypes, et je pense qu’en octobre, nos chats avaient fini de les tester et il était clair qu’il y avait un gagnant.”

@whiskstowhiskers I spent most of my college years imagining that I would become a fashion PR executive one day. As an intern, I sent clothing to magazines, cleaned up showrooms, and worked many Fashion Weeks – often multiple shows per season. But eventually, these things lost their luster. Shortly after college, I enrolled in a haute couture school where I learned all the hallmarks of a well constructed garment. In a lot of ways, it made me truly appreciate clothing and when 'Valentino: The Last Emperor' came out, I was floored by the beauty that emerged from people's hands and imaginations. But it also made me lose interest in my work. At work, when I flipped everything inside out to look at the seams, I was constantly disappointed. I remember one time asking my roommate what I would do if in my 30s, someone asked me to describe how I spent the last decade of my life. Would I be proud? Eventually, I started to crave being able to work with my hands. I wanted to be able to hold something that I made. I'm not very good at making clothes because I didn't have the patience to finish them, but baking was different. If I finished baking, I could eat what I made and I could share. Cookies make 99% of people happy (and I don't want to be friends with people who are anti-cookies!). I got this from my parents. They didn't make the clothes they sold at their stores, but they would make adjustments to suits to make them fit their customers better. Through the relationships they built, they got to be part of weddings, proms, holidays and even funerals. Their work wasn't abstract to them because they collected stories. To get there, they worked with their hands every day. I left my old career path because my peaceful place involves putting my hands to work. Nowadays, my parents get to produce well-made things from the beginning to the end and I still make cookies. But in our free time, we get to make and collect stories. When I had my quarter life crisis 13 years ago, I don't think any of us could have expected that the stories would involve itty bitty kittens. #catdadha #smallbusiness #kitten #asianparents #fosterkittens #orphankittens ♬ To Build A Home – The Cinematic Orchestra & Patrick Watson

Selon Christina, sa mère et son père sont tous les deux “très soucieux des détails” et Jaeshin a des sentiments très forts quant à la qualité de son travail. La famille a donc élaboré environ quatre prototypes tout en développant la conception du lit pour chat parfait.

“Mon père est très calme, mais il est aussi très observateur, alors il a remarqué de petites choses comme chaque fois qu’il étendait un morceau de tissu, un chat venait s’asseoir au milieu”, a déclaré Christina. “Alors depuis le début, il voulait que [le lit] soit plat. Tout le reste visait à rendre le lit plus attrayant pour les chats.

Papa passe chaque jour retraite à fabriquer lits jouets pour chats sauvées

Pour tester les lits, la famille a remis les prototypes à des familles d’accueil et des adoptants de chats. “Nous lavions également les lits pour voir comment ils tenaient et les placions dans différentes parties de la maison pour voir s’ils choisiraient le lit“, a déclaré Christina. “Nous avons eu la chance que le concept original ait du sens et il s’agissait simplement d’améliorer la qualité et de s’assurer qu’il était plus durable pour résister à plusieurs lavages.”

Jaeshin et sa femme fabriquent aussi des jouets pour chats. Ils ont d’abord commencé par coudre des jouets en forme d’étoiles de mer, de coccinelles, de tortues et même de kimbap (un rouleau de riz coréen). “Depuis le début, ils avaient créé de nombreuses formes sur le thème de l’océan, comme l’hippocampe et le requin, parce que mon père avait cette théorie selon laquelle les chats aiment les poissons”, a déclaré Ha. “Je doute vraiment que les chats aient jamais interagi avec des hippocampes ou des poissons clowns, mais je ne suis pas là pour corriger mon père quand il s’amuse.”

Lorsqu’ils sont en stock, les lits faits à la main par la famille sont vendus sur le site Web de Meow Parlour, au café traditionnel et sur WhisksToWhiskers.com. Pour chaque lit vendu, une partie va à l’association à but non lucratif de Meow Parlour, et une autre partie va aux parents de Christina pour leur travail acharné.

@whiskstowhiskers Replying to @susanlovesfae This was unexpected, but my parents were absolutely psyched when I told them about all of you. My mom clapped and cheered and my dad kept asking me for high fives all day. I'm really grateful that my parents get to spend their retirement in a meaningful way that gives them purpose, joy, and pride. Plus, they get to help cats! Our new foster is about 6 days old and she is doing really well thanks to you. I'd love some name suggestions for her. #catdadha #catdad #fosterkittens #smallbusiness #adayinthelife ♬ Bundle of Joy (From "Inside Out") – Benny Martin

“Les lits pour chats donnent à mes parents un but dans cette partie de leur vie”, a déclaré Christina.

Mais, plus important encore, Jaeshin et sa femme rendent la vie un peu plus confortable pour les chats de sauvetage du monde entier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here