Un phénomène naturel transforme les ailes des colibris en minuscules arcs-en-ciel

0
458
phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel

Le photographe Christian Spencer était sur le balcon de sa maison à Rio de Janeiro lorsqu’il a fait cette belle découverte : l’effet magique que produit la lumière du soleil sur les ailes d’un colibri noir.

Le soleil a illuminé un colibri volant près de lui, provoquant un effet prismatique. A ce moment, ce fut comme si le corps du petit oiseau était fait d’arcs-en-ciel.

phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel

En 2011, Christian Spencer avait déjà documenté les mouvements des colibris pour un film intitulé La danse du temps. La bande recevrait 10 prix internationaux.

Des années plus tard, Spencer est revenu sur ces oiseaux fascinants. “J’ai décidé d’essayer de photographier le même phénomène avec mon appareil photo”, raconte le photographe au webzine My Modern Met. La série qui en résulte s’appelle Winged Prism et, pour Spencer, les images révèlent “un secret de la nature qui ne peut être vu de nos yeux”.

phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel

Bien que cela puisse sembler le contraire, il n’y a pas eu de manipulation numérique dans Winged Prism. “Il n’y a pas de technique spéciale”, explique-t-il, “juste la diffraction de la lumière à travers les ailes de ce colibri particulier.” La beauté étonnante que ce phénomène produit est ce qui rend ces images si spéciales.

Christian Spencer a capturé dans ses photographies l’effet magique que la lumière du soleil a sur les ailes d’un colibri noir.

phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel
phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel
phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel
phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel
phenomene naturel transforme ailes colibris arcs en ciel

Le résultat fascinant est un effet prismatique qui donne au petit oiseau des ailes d’arc-en-ciel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here